Quichotte, autoportrait chevaleresque

Le nouveau roman d'Éric Pessan propose de s'inspirer du héros de Cervantes afin de réenchanter un quotidien assombri par l'actualité. Il y a intégré son expérience à bord de l'Airbus Zero-G.

Habitué des pages de la revue de création Espace(s), l'auteur Éric Pessan est désormais membre de son comité de rédaction. Il a également intégré le programme de résidences de l'Observatoire de l'Espace et a effectué à ce titre un vol en impesanteur au printemps 2013. Il a offert une première restitution de cette résidence hors normes à travers un texte publié dans le numéro 10 de la revue Espace(s). Il y décrivait la préparation minutieuse avant le vol puis l'expérience elle-même, totalement impossible à anticiper.

Dans son roman Quichotte, autoportrait chevaleresque, Éric Pessan renoue avec la figure désuète du héros espagnol et lui fait traverser le monde du XXIe siècle. Le regard si particulier de Don Quichotte contribue à faire émerger une vision décalée, plus idéaliste, de l'actualité contemporaine. Explorateur chevronné, il se retrouve le temps du chapitre LIV à bord d'un module Soyouz en route pour la Station spatiale internationale, en orbite autour de la Terre. Apparition inattendue, héros malgré lui, Don Quichotte nous confronte à l'incongruité d'un environnement où la pesanteur a disparu. Il offre ainsi une autre approche de l'Espace, directement inspirée de la résidence en Zero-G de son auteur, dépassant les images de l'astronaute surentrainé et du touriste spatial béat.
.



Couverture de Quichotte, roman de Eric Pessan