(
Récits artistiques

Un ballon qui dérive se fiche de savoir l'heure qu'il est d'Antoine Belot.

Film d'animation 3D (10 mn), projection immersive

Ballon d'Antoine Bellot

Antoine Belot travaille depuis deux ans sur la question de simulation et s’intéresse tout particulièrement aux techniques de réalités virtuelles et à l’animation en 3 dimensions dans des dispositifs interactifs qui interrogent le rapport de pouvoir entre une œuvre et son spectateur, mais aussi l’appréhension sensible d’une installation dans un espace d’exposition.

Pour Nuit Blanche, Antoine Belot s’interroge sur les échelles de temps. Au delà des données, des captations, de la science, de l’interprétation du réel, il y a l’expérience du temps. Les objets encadrant les dispositifs scientifiques de l’aventure spatiale sont dédiés à des échelles qui les dépassent. Chacun de ces objets que ce soit un thermomètre, une voiture radio, un avion d’observation, un satellite, un ballon, une base de lancement ou même la campagne dans laquelle elle se trouve est en étroite connexion avec un temps qui lui est propre. Faire corps avec ce temps c’est retrouver l’état de rêve, l’enchantement. Un ballon vole tout simplement.


Les Aéroplis de Sylvie Bonnot
Sculpture et procédé de transformation photographique

Les Aéropolis de Sylvie Bonnot

Sylvie Bonnot met la photographie à l’épreuve d’un procédé développé par ses soins : la mue. Imaginé comme un moyen de creuser l’espace de recherche autour de l’image, ce procédé permet de laisser toute la place aux formes, aux attitudes, aux lignes.

Avec « Les Aéroplis », Sylvie Bonnot poursuit ce travail et propose une étude formelle des ballons stratosphériques au moyen de photographies issues des archives du CNES. A partir de ces images, elle constitue un atlas de formes et d’états, qui sera la base de différentes transformations. Elle réalisera notamment une mue qui sera appliquée au creux d’un volume polygonal suspendu, évocateur d’un ballon, à l’échelle du corps du scientifique, celui du flâneur.



Projet Etoile de Johan Decaix
Film documentaire et installation

Projet Etoile de Johan Decaix

Sous la forme d’un documentaire, c’est une nouvelle aventure spatiale que se propose de filmer et de mettre en scène Johan Decaix : un homme face à son rêve, qui souhaite photographier la courbure de la terre et la limite de l’espace avec l'appareil photo de son grand-père. Pour cela, il devra atteindre l'Espace au moyen d’un ballon stratosphérique et de sa propre station de lancement construite dans le jardin de ses grands-parents en Picardie. La maison familiale regorge de souvenirs et de matériaux qui lui permettront d’arriver à ses fins : une combinaison trouvée dans la grange, un coffre qui fera office de nacelle... Le jour du lancement, il organise une cérémonie de départ devant la station entouré de sa famille et des gens du village. Atteindra-t-il les étoiles ?

Constructeur-bricoleur-narrateur infatigable, Johan Decaix bâtira pour Nuit Blanche un nouveau lieu d’utopie spatiale où, parmi les ballons stratosphériques et l’imaginaire « d’en haut » qu’ils suggèrent, se cache une certaine idée de ré-enchantement.


Transition